Quand mon enfant n’y arrive pas :

Les difficultés scolaires, comment s'y retrouver ?



Par Christine Mégret, audio-psycho-phonologue  www.centre-ecoute-payerne.ch Parce que les troubles d’apprentissage TA, sont nombreux, et que les parents sont souvent déroutés par un parcours du combattant pour y voir plus clair dans les difficultés de leurs enfants, j’ai souhaité donné quelques pistes de réflexion basées sur mon expérience. Lorsque vous voyez que quelque chose ne joue pas, qu’il y a des frustrations dans les leçons , que des conflits voient le jour dès l’heure des devoirs, écoutez votre pressentiment, vous connaissez votre enfants mieux que quiconque ! Il y a besoin d’un éclaircissement , une explication va donner à votre enfant un sens à sa difficultés et lui permetta de trouver la motivation pour surmonter ses difficultés Les troubles d’apprentissage sont des difficultés qui rendent compliqué l’acquisition,  l’enregistrement , le rappel ou l’utilisation des l’informations verbale ou non verbale. Ces troubles  sont liés au traitement de l’information et ils surviennent même en présence d’une capacité de pensée et de raisonnement moyenne ou supérieure à la moyenne, ils sont donc indépendants de l’intelligence. Ces troubles sont indépendants du milieu social. Les TA nuisent à l’apprentissage d’habiletés fondamentales comme la lecture, l’écriture et les mathématiques. Ils peuvent également nuire à l’acquisition d’habiletés supérieures comme l’organisation, la gestion du temps et la communication sociale. Ils sont accompagnés d’une baisse d’estime de soi, car l’enfant en difficulté pense qu’il est moins compétent et moins intelligent que ses camarades. Les parents peuvent être déroutés par des diagnostics incomplets. Souvent on diagnostique un dysfonctionnement : ça peut être :

  • dyslexie,

  • une dysorthographie,

  • une dyspraxie,

  • une dyscalculie,

  • une dysphasie

  • un trouble de l’attention….

En réalité, il est rare qu’un trouble se manifeste seul, on parle de comorbidité. Peut etre que l’aspect de la lecture est dominant, mais il peut y avoir aussi une difficulté attentionnelle ou au niveau de la mémoire. Malheureusement peu de lieux font des bilans complets prenant en compte tous les aspects de l’apprentissage. Manifestation des difficultés Des « déficiences » se montrent dans les aspects suivants , notamment :

  • les aptitudes phonologiques (l’identification et la manipulation des sons du discours),

  • la mémoire de travail  (la rétention de l’information pendant son utilisation),

  • la vitesse de traitement de l’information (la vitesse d’acquisition, d’utilisation ou de récupération de l’information),

  • le traitement du langage (la compréhension et l’expression de l’information à l’aide de mots),

  • le traitement visuo-spatial (la perception ou l’organisation de l’information visuelle),

  • les fonctions exécutives (la planification et l’organisation),

  • le traitement visuo-moteur (l’exécution d’activités de coordination œil-main).

Difficultés à l’école? La lecture Les élèves avec des TA éprouvent parfois des difficultés en lecture dans l’un ou l’autre des domaines suivants :

  • la division des mots en sons individuels,

  • la reconnaissance des mots,

  • la lecture fluide,

  • la compréhension du texte lu.

L’écriture Les élèves ayant des TA éprouvent parfois des difficultés en écriture :

  • le graphisme des mots

  • l’expression des pensées par écrit,

  • l’organisation du travail écrit,

  • l’épellation et la grammaire.

Les mathématiques Les élèves ayant des TA éprouvent parfois des difficultés en mathématiques, dans l’un ou l’autre des domaines suivants :

  • l’apprentissage de faits concernant les nombres,

  • l’arithmétique et le calcul,

  • l’utilisation des symboles mathématiques,

  • la compréhension des relations visuo-spatiales.

Les fonctions exécutives Les élèves ayant des TA éprouvent parfois des difficultés sur le plan des fonctions exécutives, dans l’un ou l’autre des domaines suivants :

  • l’organisation,

  • la coordination,

  • la gestion du temps,

  • la planification et la prise de décisions,

  • la résolution de problèmes.

Les situations sociales Les situations sociales peuvent aussi être impactées de la manière suivante :

  • l’interprétation des expressions faciales,

  • la compréhension du langage corporel,

  • la compréhension des tons de voix,

  • la prise de parole à tour de rôle dans le cadre de conversations.

Comment faire le point : Différents aspects peuvent dérouter :

  • Les élèves sont différents les uns des autreset ont leur propre combinaison de points forts et de faiblesses. Les élèves peuvent éprouver beaucoup de difficultés à certains égards et en éprouver peu ou pas à d’autres égards. Cela peut les dérouter et dérouter les professionnels de l’enseignement.

  • Parfois le trouble est limite : suffisamment présent pour gêner mais pas assez pour être diagnostiqué

  • Certains enfants à haut potentiel, cachent leurs difficultés derrière leur intelligence .

  • Les filles, surtout dans les premières années de leur scolarité, compensent par des stratégies et beaucoup de laboriosité leurs difficultés. En effet , elles sont souvent motivées par la réussite scolarie et veulent plaire à la maîtresse.

  • Bon nombre de ces élèves peuvent se sentir frustrés, manquer de confiance en soi et avoir un faible niveau d’estime de soi. Certains d’entre eux semblent être peu motivésou ne pas faire assez d’efforts, alors qu’en réalité, ils sont découragés parce qu’ils n’arrivent pas comme ils le souhaiteraient.

Les élèves ayant des TA peuvent réussir Or, les élèves ayant des TA peuvent très bien réussir lorsqu’on leur enseigne certaines compétences, stratégies compensatoires et habiletés de défense de leurs droits, et lorsqu’ils font l’objet de certaines adaptations. La thérapie de l’écoute (méthode Tomatis) permet par bien des aspects de remettre l’enfant en confiance et l’aide à mobiliser ses ressources pour surmonter ses difficultés. Le travail se fait à plusieurs niveaux : notamment au niveau de la neuroplasticité cérébrale, nous apportons plus de souplesse , plus d’aisance, plus de confiance , après avoir redonné une stimulation de sons graves pour ancrer le jeune, nous procédons à une restructuration, un peu comme si nous faisions un re-set . Puis nous stimulons les capacités de communication et de langage.



0 vue

© 2020 by Christine Mégret - Centre de l'Ecoute Tomatis Payerne, Vaud - Avenue de la Promenade 4 - 1530 Payerne

Nous répondons gratuitement à vos questions par téléphone et vous présentons notre solution pour le traitement des acouphènes.